Loving Vincent donne vie aux oeuvres de Vincent Van Gogh


Loving Vincent est le projet démentiel de Dorota Kobiela. C’est aussi, tout simplement, le premier long métrage d’animation réalisé à  partir de milliers de toiles peintes à  la main.

Vincent Van Gogh raconté par ses oeuvres et ses proches

 

Voici le projet dont il me tardait de vous parler ! En effet, vous faire partager un film sur mon artiste préféré à  travers ses oeuvres et sa correspondance, qu’aurais-je pu rêver de mieux ?
C’est en 2012 que le premier trailer de Loving Vincent fut rendu public. Dans un concept unique de peintures animées, nous sommes plongés dans un nouveau type de récit. Sur une musique douce et entétante, les peintures de l’artiste prennent peu à  peu vie. 8 ans, 860 peintures, 1026 dessins, 800 lettres et 20 personnes racontant l’histoire d’un seul homme, voilà  ce que nous promet cette création intimiste, précise et renversante. Jamais la vie d’un artiste n’aura été aussi bien racontée par ses propres oeuvres. Des portraits aux couleurs folles prennent la parole pour nous parler de cet homme si particulier qui a révolutionna la peinture de son époque. Loin des taciturnes documentaires sur l’artiste auxquels nous sommes habitués, ce projet nous plonge au coeur de l’oeuvre et de la vision de Vincent Van Gogh. Loving Vincent bouscule les frontières habituelles des médias et se situe à  la croisée de la peinture, des nouvelles techniques d’animation et du récit. Inédit et saisissant, ce film frappera les mémoires.

 

Dorota Kobiela et les personnes derrière Loving Vincent

Ce film fou de 80 minutes est le projet ambitieux de la cinéaste polonaise Dorota Kobiela accompagnée de 68 artistes spécialisés dans la reproduction de tableaux de Vincent Van Gogh. Au scénario, nous retrouvons également Hugh Welchman et Jacek Dehnel. Ce joyeux petit monde s’est installé dans des studios à  Gdansk afin de s’atteler à  ce projet de titan. La correspondance et les tableaux de Van Gogh ont été utilisés pour imaginer les différentes scènes. Chaque tableau est recopié et retouché d’innombrables fois avant de laisser le numérique prendre le relai.
D’un budget dépassant les 4 millions d’euros et produit par Breakthru Film, le film semble être entre de bonnes mains. En effet, le studio Breakthru Film a déjà  été récompensé pour un court métrage d’animation de l’oeuvre de Prokofiev, « Pierre et le Loup ».

Le film est prévu pour la fin de l’année 2016 et nous sommes tous impatients de voir le résultat final. En attendant voici le dernier trailer en date :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *