L’art numérique peut-il se vendre comme l’art traditionnel ?

L’art numérique peut-il se vendre ?

 

L’art numérique connait une diffusion continue grâce à  internet et à  la multiplication des techniques disponibles ! Ces oeuvres, par et pour le web se définissent par leur libre accés, elles sont à  la fois uniques et disponibles pour tout le monde. La question de leur marchandisation se pose donc !

 

L’art numérique objet sans contour et sans frontière

L’art numérique est l’art de l’hybridation, fruit de la pensée créative du XXI ème siècle et des techniques qui ont modulées cette pensée. Il accompagne la diffusion sans précédent de l’art dans les chaumières grâce à  internet. Cet objet revêt de multiple formes, sons, couleurs, … Il n’a de limite que celles imposées par l’imagination. L’oeuvre d’art ( traditionnellement un objet unique, physique et palpable, dont on peut attribuer une valeur en raison de la rareté et de la cote de l’artiste ) peut, dans sa forme dématérialisée, se  retrouvez accessible pour des millions de personnes avec Internet. Créer à  moindre coût, c’est pour cette raison aussi que l’art numérique a connu un boum en 2008. Plus besoin d’atelier, l’immatérialité change les moyens de production ! La matérialité de l’oeuvre est secondaire, c’est avant tout l’idée, la pensée créative qui compte, la conception avant la réalisation ! A partir de cet état des faits, comment posséder ces oeuvres ? Internet permet de diffuser, mais aussi de dupliquer à  l’infini, mais qu’en est-il des originaux ?

Cela arrive souvent pour des oeuvres digitales faîtes sur des logiciels comme Photoshop. Les artistes en proposent des copies en print sous forme de tableaux ou de cartes postales. On retrouve ce procédé par exemple sur Deviantart. Mais quid de l’oeuvre originale ? D’un autre côtés, en 2009, le site Digitalarti est créé pour la promotion et le développement d’un marché des arts numériques. Le site propose des oeuvres d’art à  la vente et à  la location. Ces oeuvres sont issues du réseau d’artistes que Digitalarti a fédéré autour de lui. La vente de l’art numérique a donc déjà été pensée depuis longtemps. La question ne se pose plus vraiment ne savoir si l’art numérique se vend. La question est plutôt de savoir comment il se vend en fonction de sa forme.

Les premières ventes aux enchères d’oeuvres numériques

Art et numérique, peu à  peu, ne font qu’un ! Quel artiste contemporain n’est pas sur la toile ? Le web promeut l’art et les questionne, et l’art questionne le web, le numérique, le réseau. Et qui ne se questionne pas sur les avancées technologiques de ce siècle ?

Mais l’art est surtout un marché délicat et mouvant que nous ne pouvons apprivoiser. Et l’art numérique joue sur tout ces paradoxes. Il est à la fois le sujet et le support d’une réflexion.Le 10 octobre 2013 a eu lieu la première vente d’art numérique à la galerie Phillips de New York, l’une des plus grandes plate-formes de vente aux enchères du monde. Elle mettait en avant des sites web, des vidéos YouTube, des logiciels et des GIF animés. La plupart des pièces se sont vendues, certaines jusqu’à 16 000$.

En France,le 29 janvier 2014, le jour anniversaire de la mort de Nam June Paik, a eu lieu la première vente aux enchères d’art vidéo. Les oeuvres d’artistes emblématiques et de jeunes artistes moins connus se sont vendues parfois à  plusieurs dizaines de milliers d’euros. Des grands noms étaient présents tel que Tony Oursler avec une installation vidéo  intitulée Hole, Takahiko Iimura, Samuel Rousseau, Mircea Cantor et beaucoup d’autres. Tous les lots proposés ont leur version convertie au format numérique ou sont visibles en ligne.Un grand nombre de vidéos de ces artistes sont d’ailleur disponibles sur Youtube. Les acquéreurs ont pu, eux, profiter des originaux, ces pièces uniques façonnées par les artistes.

BONUS
Voici ici quelques oeuvres vidéos de Mircea Cantor

2 réflexions sur “L’art numérique peut-il se vendre comme l’art traditionnel ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *