Kohei Nawa interface et perception

Kohei Nawa, peu connu dans nos contrées, ne fait pas à  proprement parler des artistes numériques. Et pourtant, ses recherches sur la perception le rapprochent, dans ses réflexions et ses oeuvres, d’un grand nombre d’artistes de l’ère du numérique.

 

Kohei Nawa et l’interface qui modifie la perception


Kohei Nawa cherche à  extraire et à  matérialiser la « couche extérieure de la réalité ». Derrière cette expression obscure se cache une démarche complexe. Dans l’une de ses oeuvres, PixCell, l’artiste  cherche un objet sur internet (par exemple une peluche sur un site de vente aux enchères) dont il ne connait finalement que l’image digitale sous forme de pixels. Le choix de cette image digitale assez banale conditionne le reste de son travail. Une fois l’objet reçu, il expérimente sa matérialité avec les mains. Du sens de la vue, il passe à  celui du toucher. Puis, il lui attribue une seconde couche avec différents matériaux (prisme de verre, liquides, …). nawaCette forme de mue permet à  l’objet de faire peau neuve dans cette nouvelle enveloppe de lumière. Il passe de cette manière du banal à  l’oeuvre d’art poétique. La perception que le spectateur a de l’objet est troublée, ainsi que son sens des réalités.
Les animaux en peluche qui ont en réalité été achetés et envoyés possèdent une texture et une odeur réelles qui divergent avec les images sur le moniteur. La nouvelle couche de verre qu’il leur attribue les « repixellise ». L’objet a ainsi subi tout un processus de transformation du virtuel au réel, et du réel à une nouvelle forme de virtualité.

De cette manière, Kohei Nawa recherche de nouvelles sensations en mettant en évidence la lisière invisible entre la vision et la perception. La façon dont nous percevons ses oeuvres est altérée, souvent trompeuse, et défie la nature. Les objets créés n’ont souvent pas la substance et la texture perçues.

 

 

 

Voici une courte vidéo qui présente bien son travail :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *